30 juillet 2012

ELLE SE RECONNAÎTRA!!!!!!!!!

 

                                                UNE BELLE RENCONTRE!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

     Aujourd ' hui un autre petit billet était prévu mais j'ai décidé de changer " la scaletta" (échelle de programmation )!!!!!!!!!!!!!!!!! et de vous présenter le travail et les créations d'une très belle personne elle s'appelle Marie-Christine mais affectueusement j'ai pris l'habitude de l'appeler ALIZARINE  le nom de sa boutique; c'est tellement doux; un jour elle m'a raconté le pourquoi du choix de ce nom!!!!!!!!!!

 L'alizarine est un colorant rouge d'origine végétale, extrait de la racine de la garance des teinturiers (Rubia tinctorum L.), une plante vivace de la famille des Rubiacées, autrefois largement cultivée pour la teinture qu'elle fournissait.

 

 Notre première rencontre!!!

  Je cherchais dans la région des Landes une artiste qui peignait sur bois et sur fer  et dans un des petits dépliants d'été que possèdait maman  j'ai trouvé les coordonnées d' Alizarine sur la commune d'Hagetmau quelques échanges d'appels téléphoniques un RDV puis la rencontre dans sa petite boutique et là j'ai pu admirer  le travail de Marie- Christine sa gentillesse sa disponibilité.  J'ai envie de partager avec vous quelques réalisations qu'elle a effectuées pour moi au cours de ces années!!!!!  

 

Marie christine               

                          Des objets anciens peints( la poêle et le moule à tarte sont de famille les deux autres objets viennent de chez Mr LEBON!!!)

 

canapé

                 Mon premier achat chez Mr LEBON (peint effet rouillé les coussins sont de chez Comptoir de famille )

                               Encore une aventure avec tantine pour le récupérer!!!!!!!!!

bureau

      Ancien bureau de ma maman

 

 

Valise

                              Valise de papy Jean(Si elle pouvait parler elle vous raconterait de ses voyages nocturnes attachée sur le vélo de papy Jean durant la guerre1939-1945!!) Aujourd'hui elle renferme les souvenirs de mon papa!!!!!!!!!!!

 

lit

                Lit" Louis XVI"  achat chez Mr LEBON récupéré par tantine!!!!!!!!!!!! Alizarine a effectué les patines et pour la tapisserie: Recouvert par Sarl Passicousset à 40700 CASTAIGNOS SOUSLENS

0625181993

                           Lit avant

 

La dernière réalisation en date !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

justine

 Petit canapé de ma grand-mére Simone patiné par Marie-Christine et tapissé par Sarl Passicousset à 40700 CASTAIGNOS SOUSLENS

                   Le tissu vient de chez L'Arrêt Déco 

SAM_1958

               Le petit canapé avant!! La patine avait déjà été faite mais dans l'intervalle j'ai changé d'avis  !!!!!!  Marie-Christine a donc du la refaire identique à la patine du lit avec un rechampi mauve !!!!!!!!!!!

Dans un avenir proche je dirais même très proche j'espére pouvoir emmener le lit et le canapé en ITALIE !!!!!!!!!!!

Pour compléter cette jolie chambre , une table de nuit de chez Mr LEBON et une chaise des années 30 de la tante Jeanne doivent être encore patinées.

9817449862

 

Je maintiendrai la promesse faite par maman!!!! Une petite ballade à Hagetmau après le 20 Août est déjà prévue dans mon carnet des RDV !!!!

"Alizarine"  profitez bien de vos "moments de repos"  je vous embrasse affectueusement et je vous dis à bientôt.    

BACIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIiiiiii

 

Si vous souhaitez connaître un peu mieux Marie - Christine et son univers je vous invite à visiter son blog !!!!!!!!!!!

  ATELIER ALIRARINE  www.alizarine.eu/

                                                             

                                                          Belle et douce semaine pour moi elle sera très chargée !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                                                SAM_2956   

Posté par Patricia_Lea à 10:35 - Commentaires [16] - Permalien [#]


25 juillet 2012

JUILLET!!!!!!!!!!!!!!!!!! recommencer l'expérience !!!!!!!

 

                                                                JUILLET!!!!!!!!!!!!!

 

  J'ai pris beaucoup de plaisir à réaliser  mon billet intitulé "Juin" envie de recommencer l'expérience et de vous faire partager mon passé et mon présent en "image" ou plus exactement en photo!!!!!!!!!!!!

DSC01897

               Ma petite collection de tasse miniature (Royal Albert)

                                                   

                                                   DICTONS ET PROVERBES!!!!!!!!

1 juillet

Si le premier juillet se trouve jour pluvieux, tout le reste du mois, le temps sera douteux.

 Saint Calais

Pluie que saint Calais amène, durera au moins six semaines.

S’il pleut à la saint Calais, il pleut quarante jours après.

 Saint Thierry - A la saint Thierry, aux champs, jour et nuit.

2 juillet

Visitation

A la Visitation, si le temps a été bon, il peut pleuvoir un temps, il n’y aura que perte de temps, parce que si le foin pourrit, le raisin se nourrit.

S’il pleut à la Visitation, pluie à discrétion.

S’il pleut à la Visitation, pluie de Saint-Médard continuation.

Le jour de la Visitation beau, fait le raisin plus gros.

 S’il pleut à la Visitation, trente jours de bénédiction.

Nous sommes toujours dans la durée des quarante jours de pluie annoncés par Saint-Médard.

 3 juillet

Saint Anatole

A saint Anatole, confitures dans la casserole.

Il s’agit des confitures de fruits rouges, groseilles et fraises en particulier, qui sont récoltés dans les premiers jours de juillet.

 Saint Anatole ensoleillé, de blé emplit le grenier

Soleil du jour saint Anatole, pour la moisson joue un grand rôle.

Si saint Anatole est ensoleillé, la moisson remplira les greniers.

 Saint Donatien - Lorsqu’il pleut à la saint Donatien, c’est de la pluie pour le mois qui nous vient.

 Saint Thomas - A la saint Thomas, ne fait pas gras.

 Sainte Berthe

Pour la sainte Berthe, moisson ouverte.

 Pour la sainte Berthe, se cueille l’amande verte, si elle n’est pleine que de lait, il faut laisser mûrir le blé.

 Saint Rachet - Quand il pleut à la saint Rachet, où tu vas aux vignes, moins y es.

S’il pleut, le vigneron n’a rien à faire dans les vignes, sauf attendre le beau temps en buvant du Montrachet, un des meilleurs vins blancs de Bourgogne. Il est donc dans les vignes et pas à la vigne.

 5 juillet

Sainte Zoé - A sainte Zoé, jeunes oés (oies).

 6 juillet

Sainte Colombe - A sainte Colombe, le ramier quitte sa colombe.

 Saint Tranquilin

Orage du jour de saint Tranquillin, trouve le moissonneur agile, mais si la pluie devait durer, elle le ferait bientôt jurer.

Souvent saint Tranquillin, casse le nez à saint Donatien.

Saint Tranquillin a le même pouvoir que saint Barnabé.

 7 juillet

Saint Raoul Milner - Quant à saint Raoul, le soleil brille, c’est le moissonneur qui grille.

 8 juillet

Saint Edgard le Pacifique

A la saint Edgard, on entend, du coucou le dernier chant.

Quand le coucou s’arrête de chanter, il n’est plus loin de s’en aller.

 Sainte Virginie - A la sainte Virginie, la récolte des fraises est finie.

 9 juillet

Au 9 juillet, le coucou se tait net.

Au 9 juillet, on entend du coucou le dernier chant.

A la première javelle (= poignée d’épis coupés à la faucille), le coucou quitte la terre.

 Sainte Procule - Avec sainte Procule arrive la canicule.

 10 juillet

Pluie du dix juillet, mouille sept fois du moissonneur le bonnet.

Pluie du dix juillet, pluie de sept semaines.

 Sainte Félicité

A sainte Félicité, c’est le plein coeur de l’été.

Le jour de sainte Félicité, se voit venir avec gaîté, car chacun l’a pu remarquer, c’est le plus beau jour de l’été.

 11 juillet

Saint Benoît

Saint Benoït arrivé, c’est du blé dans les greniers.

A la saint Benoît, le vent reste six semaines où il se trouve ce jour-là.

 Saint Martin le Bouillant - S’il pleut à la saint Martin le Bouillant, il pleut six semaines durant.

 Saint Sabin ou Savin - Rosée le jour de la saint Savin, est, dit-on, rosée de vin.

 13 juillet

Saint Eugène

Pluie au jour de saint Eugène, met le moissonneur à la gêne, mais si le soleil pompe l’eau, c’est signe de huit jours chauds.

Pluie au jour de la saint Eugène, met le travailleur à la gêne.

 Saint Henri

Quand reviendra la saint Henri, tu planteras ton céleri.

A saint Henri, suée, mauvaise moissonnée.

Quoi que fasse saint Henri, sur le blé mûr, le paysan rit.

 14 juillet

Saint Thuriau ou Thuriol - A la saint Thuriau, sème les naveaux.

 15 juillet

En mi-juillet, pluie et vent, font mal au froment.

 16 juillet

Notre-Dame du mont Carmel - Mieux vaut chèvre que vache à lait, quand la bonne Dame de Carmel est arrivée.

Les vaches souffrent plus des grandes chaleurs que les chèvres, dont le lait est sans doute moins abondant, mais plus régulier et plus digeste.

 17 juillet

Saint Alexis - A la saint Alexis, le foin est occis.

 18 juillet

Saint Frédéric - A saint Frédéric, tout est vert, tout est nids, plantes, bêtes et puis gens, tout sourit.

 19 juillet

Saint Arsène

A la saint Arsène, mets au sec tes graines.

A la saint Arsène, sautes de vent soudaines.

 Saint Vincent de Paul

A la fête de saint Vincent, le vin monte au sarment.

A la saint Vincent, cesse la pluie et vient le vent.

Saint Vincent de Paul trouble, mets du vin dans la gourde.

 20 juillet

Sainte Marguerite d’Antioche

A la sainte Marguerite, forte pluie est maudite.

A sainte Marguerite, les dahlias fleurissent.

A sainte Marguerite pluie, jamais au paysan ne sourit

Du tonnerre à la sainte Marguerite, le vilain se console vite. Il n’est jamais assez mouillé, pour que le blé soit rouillé.

Le blé est désormais mûr, il ne craint plus les caprices du ciel.

 S’il pleut à la sainte Marguerite, les noix seront rentrées (ou gâtées) bien vite.

S’il pleut à la sainte Marguerite, noix et noisettes se gâteront vite.

Vers la sainte Marguerite, toujours pluie est maudite, le chou réussit, le froment pourrit.

 Sainte Marina - Pluie à la sainte Marina, le beau temps n’arrêtera.

 21 juillet

Saint Victor de Marseille

A saint Victor, le moissonneur ne dort.

Entre saint Victor et saint Roch (16 août), des orages, les grands chocs.

Quand il pleut à saint Victor, la récolte n’est pas d’or.

 22 juillet

Sainte Marie Madeleine

A la Madeleine, faucille à l’aveine.

A la Madeleine, les noix sont pleines.

A la sainte Madeleine, il pleut souvent, car elle vit son maître en pleurant.

A la sainte Madeleine, l’amande est pleine, le raisin change, la figue mûre, le blé dedans.

A la sainte Madeleine, la noix est pleine, la noisette bonne à manger, le raisin formé, le blé au grenier, la paille au pailler.

A la sainte Madeleine, on commence à revoir les bécassines.

A la sainte Madeleine, on rentre le blé, on coupe l’aveine.

De Madeleine à la mi-août, l’épi mûrit la nuit comme le jour.

Qui bat à la sainte Madeleine, bat sans peine, qui bat en août, bat craint-tout.

Qui foule le blé avant la Madeleine, foule sans peine.

Sainte Madeleine, pluie amène, si la pluie ne dure longtemps, elle remplit le grenier de froment.

Si, à la sainte Madeleine, soufflent les vents, ils emportent les figues avec les dents.

S’il pleut à la sainte Madeleine, cela ne fera pas de peine.

S’il pleut à la sainte Madeleine, il pleut pendant six semaines.

S’il pleut à la sainte Madeleine, on voit pourrir noix et châtaignes.

S’il pleut pour la Madeleine, il faut six semaines pour calmer sa peine.

 La Canicule

Sirius est l’étoile la plus brillante du ciel. On l’appelle également canicule (du latin canicula = petite chienne), car elle appartient à la constellation du Grand Chien (Canis majoris). Les jours caniculaires, où le soleil se lève et se couche en même temps que Sirius, sont des jours d’intense chaleur. Ils vont du 22 juillet au 23 août. On leur attribuait une influence désastreuse, et les Romains y sacrifiaient un chien roux. Depuis le Moyen Age, quelques saints d’été, célébrés pendant cette période, sont souvent représentés en compagnie d’un chien.

 En canicule, beau temps, bon an.

En canicule, point d’excès, en aucun temps, point de procès.

 23 juillet

Saint Apollinaire - A saint Apollinaire, dernière semaille de laitue en pleine terre.

 Saint Brigitte de Suède - Nuages de la sainte Brigitte, par le soleil sont chassés vite.

 24 juillet

A la veille de saint Jacques, si tu as le soleil de Pâques, compte que pour la moisson, le blé sera dru et bon.

 Sainte Christine l’Admirable

A la sainte Christine, coupe le blé, plie l’échine.

A la sainte Christine, le blé fait courber l’échine.

A la sainte Christine, mûrit l’aubépine.

 25 juillet

Le vingt-cinq sans pluie, hiver rigoureux.

 Saint Christophe de Lycie - Si tu as vu saint Christophe, tu ne crains aucune catastrophe.

 Saint Jacques le Majeur

De glands sera votre porc dépouillé, si à saint Jacques votre toit est mouillé.

Saint Jacques pluvieux, les glands malheureux.

Saint Jacques serein, hiver chagrin.

 Saint Jacques, à la pomme, à la poire, donne le sel et le poivre.

La chaleur de ce jour donne aux fruits leur saveur.

 Si à la saint Jacques, votre toit est mouillé, de glands votre porc sera privé.

Si la saint Jacques est serein, l’hiver sera dur et chagrin.

Si saint Jacques l’Apôtre pleure, bien peu de glands il demeure.

 26 juillet

Sainte Anne

De sainte Anne à saint Laurent (10 août), plante des raves en tout temps.

Pluie de sainte Anne est une manne.

Pour la sainte Anne, s’il pleut, trente jours seront pluvieux

Si les fourmis s’agitent à la sainte Anne, l’orage descend de la montagne.

S’il pleut à la sainte Anne, il pleut un mois et une semaine.

S’il pleut à la sainte Anne, c’est tout de la manne.

Si sainte Anne bâtit des fourmilières, l’hiver nous taquinera.

 Saint Jean Gualbert - A la Saint Jean Gualbert, phalènes en l’air.

La phalène est un minusucle papillon nocturne d’un blanc nacré qui habite les haies en juin et juillet et meurt aux premiers jours de septembre.

 27 juillet

Sept Dormants d’Ephèse

Les Sept Dormants, remettent le temps.

Pour leur fête souvent, les Sept Dormants redressent le temps.

 Saint Thibaut - Offrandes à saint Thibaut, peuvent guérir bien des maux.

 28 juillet

Saint Samson

A la saint Samson, le soleil est aux chansons.

Si le jour de saint Samson, le pinson boit au buisson, l’amour peut chanter sa chanson, le vin sera bon.

Si le jour de saint Samson, le pinson est au buisson, tu peux, bon vigneron, défoncer ton poinçon.

Le poinçon est une sorte de tonneau qui contenait environ 200 litres.

 Saint Victor Ier

Quand il pleut le jour de la saint Victor, la récolte n’est pas d’or.

 29 juillet

Saint Loup ou Leu

A la saint Leu, la lampe au cleu (clou).

A la saint Loup, la lampe au clou.

Il s’agit du gros clou forgé planté dans la maîtresse poutre de la pièce commune. Il faut, ce jour-là, mettre sa lampe à huile en service.

 Pour la saint Leu, sème la terre molle ou dure.

 Sainte Marthe

Mauvais temps le jour de la sainte Marthe, n’est rien car il faut qu’il parte.

Ne crains rien du mauvais temps de sainte Marthe, vite il faut qu’il parte.

A sainte Marthe, prunes mûres, bonnes tartes.

 30 juillet

Saint Abdon - A saint Abdon, mûrs sont les melons.

 Sainte Juliette de Césarée - A la sainte Juliette, l’été est en fête.

 31 juillet

Jusqu’aux derniers jours de juillet, laisse ton blé dans le grenier.

 Saint Germain l’Auxerrois

A saint Germain, de blé nouveau, on fait son pain.

Chaleur de saint Germain, met à tous le pain dans la main.

S’il pleut à la saint Germain, c’est comme s’il pleuvait du vin.

 Pourvu qu’à saint Germain, le Bon Dieu ne soit pas parrain.

Le parrain offre des dragées au baptême. Si Dieu est parrain, il risque d’envoyer ses propres dragées, les grêlons redoutés des vignerons et des cultivateurs.

 Sainte Ignace

Au jour de saint Ignace, moisson quelque temps qu’il fasse.

Le jour de la saint Ignace, métivez (moissonnez), quelque temps qu’il fasse.

 (Richard Desenclos)

L'ALBUM de famille  continue!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 

DSC01846

 Le 23 JUILLET 1937 naissance de ma maman  ( Sur la photo papy ,mamy ,maman et tantine)
                                                                    JOYEUX ANNIVERSAIRE MAMAN
                                                 522321_10150783463111373_870503882_n

72223_100677353338231_7163291_n

                (Tonton à gauche et papa à droite)
Le 5 JUILLET 1938 naissance de tonton Jacky frère de papa

DSC01900

                   FRANçOIS -JEAN -BAPTISTE    
                                                              (Le grand -pére de mon papa)
 
   Le  12   Juillet 1943  départ pour le dernier voyage ;mon papa avait 6 ans ; il a toujours gardé un affectueux souvenir de son pépé je me souviens en particulier d'une anecdote très marrante!!!

 

 

Le 13 juillet1975 départ de ma mamy chérie pour le dernier voyage 

 

DSC02257

                  ( Papy Jean et Mamy  Simone)

                Épouse de papy Jean  maman de deux fillettes Françoise et Maryvonne

mamy d'une seule petite fille; comme elle aurait été heureuse avec ma tribu je sais qu'elle nous regarde qu'elle nous protège et qu'elle est fière de nous !!!

  

 Le 11 JUILLET 1977 le début d'une grande histoire d'amour !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

396962_465721153445682_415983626_n

     ( Photo prise sur le net)

35 ans plus tard encore le même bonheur!!!!!!!!!!!!

Innamorarsi è facile...ma restare innamorati è qualcosa di veramente special

 "Tomber amoureux c'est très facile..mais le rester c'est quelque chose de  vraiment spécial"                 

 

 14 JUILLET 1789  14 Juillet 2012

Je souhaite commémorer cette période de l'histoire avec cette photo!!!!! ( mon coté enfant un peu rêveuse!!!!)

406151_403208033060975_1319428650_n

    LADY OSCAR!!!!!!!!!!!!!!!!

 

  13 JUILLET 2012  

Une merveilleuse rencontre!!!!!!!!!!!!!!!!

471111_4307312799933_1395430006_o

                                     Mélanie et Léa (Les paroles sont inutiles!!!)

 

 

 18 Juillet SAINT FREDERIC( Bonne fête à mon" petit "cousin)

saint-frederick-of-utrecht-reliquair-a

 

23 Juillet 2012 la dernière traversée de notre petite vieille

 

naty

                                         NATACHA

 

bebe Naty

 

Le 26 Juillet SANT 'ANNA La patronne et la protectrice de notre village

 

23700AI

 

 

Et pour finir quelques notes de musique qui ont le don de me faire retrouver le sourire et l'ALLEGRIAAAAAAAAAAA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

       

Luca Barbarossa e Raquel Del Rosario - Fino In Fondo

 

 

                                                           BACIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII     ET DOUCE JOURNEE                         

 

DSC01664

Posté par Patricia_Lea à 11:06 - Commentaires [13] - Permalien [#]

23 juillet 2012

LE PONT DE L'ARC-EN-CIEL!!!!!! La dernière traversée

                                               NATACHA  notre petite vieille

SAM_0669

       (Lacanau Aout 2010)

 

Cette nuit à 01h10 Natacha notre petite vieille, fidéle compagne depuis 1997 amie de jeux de Carla ,Paolo ,Stefano   a traversé le PONT DE L'ARC-EN -CIEL!!! Une" amitié " plus forte avec Mély car lorsqu'elle  est née Naty avait à peine un an!!!! Une  vie avec Mélanie

Notre voyage en France sera différent cette année, ta petite présence en voiture nous manquera!!!! Et qui suivra le maître comme un petit chien ???!!!!

 

Pont

                   ( Photo prise sur le net)

 

                                                                        

                                                                                    

                                                                                            trace-chien

                                                                                         CIAOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

      

Posté par Patricia_Lea à 11:14 - Commentaires [20] - Permalien [#]

19 juillet 2012

LA MÉMOIRE!!!!!!!!!! 19 JUILLET 1992- 19 JUILLET 2012

                               UNE PAGE HONTEUSE DE L'ITALIE!!!!!!!!!!!

 

Ce matin je me permets de vous adresser ce petit billet bien différent des autres pas de mosaïques pas de patines pas de voyages  une profonde tristesse un grand respect et une admiration pour ces DEUX HOMMES et pour toutes les personnes qui sont mortes avec eux !!!!!!!!!!!!

Le 23 MAI 1992    Assassinat DE GIOVANNI FALCONE  de son épouse et ses gardes du corps  (Attentat de Capaci)

Le 19 JUILLET 1992 Assassinat de PAOLO BORSELLINO et de ses gardes du corps  (Attentat de  la rue d' Amelio )

 

     Giovanni                                                            Paolo

154587_438201762874964_340660397_n

 

LE POUVOIR POLITIQUE MAFIEUX EST RESPONSABLE DE LA MORT DE CES DEUX " HEROS" MAGISTRATS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! QUI CROYAIENT

FORTEMENT DANS LA JUSTICE ET DANS CE QU'ILS FAISAIENT POUR ELLE ET POUR L'ITALIE!!!!!!!!!!!!!

L'ITALIE ne méritait pas ces deux HOMMES!!! elle n'a pas su les protéger ,les honorer et 20 ans plus tard elle ne leur a pas encore rendu JUSTICE

  "Gli uomini passano, le idee restano.
Restano le loro tensioni morali e continueranno a camminare sulle gambe di altri uomini."                                                              

  Il vigliacco muore piu' volte al giorno,
il coraggioso muore una volta sola.       

            Falcone

Devo fare in fretta, perché adesso tocca a me. [Paolo Borsellino]

... il risultato del mio lavoro lo vedrete voi, dopo la mia morte, perchè... si ribelleranno le coscienza degli uomini di buona volontà [Paolo Borsellino]

                                         

                                                                                 

                                                                        VERGOGNA  -HONTE!!!!!!!!!!!!!!!

 

Fabrizio Moro_PENSA

                                                                                             PATRICIA

Posté par Patricia_Lea à 09:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]

17 juillet 2012

"BELLES RENCONTRES"!!!!!!!!!!! MERCI

                                                       Avant tout un GRAND bonjour ensoleillé!!!!!!!

 

 

582656_3499749663958_1301753062_n

 

J'ai suivi vos conseils et pour ne pas penser je m'occupe  (les mains et l'esprit) je blogue pas mal ;j'ai découvert et fait de belles connaissances virtuelles très sympathiques !!! Entre deux averses si vous trouvez un peu de temps libre je vous invite à découvrir le blog de Dominique  elle a une passion pour les jouets anciens; tout comme moi elle est novice dans le monde merveilleux de la blogosphére; à nous de lui réserver un accueil chaleureux

 

musardine

               (Mosaïque faite avec photos de son blog)  

                                   musardise

 

   Un petit avis pour celles qui sont domiciliées en NORMANDIE ou qui ont l'intention de passer les vacances dans cette merveilleuse région berceau de mon enfance!!!!!!!!!!! Une merveilleuse amitié encore virtuelle des échanges de mails , d'appels téléphoniques des petits cadeaux de merveilleuses réalisations pour mes princesses

 

Ecoliere

                         L'Ecoliére pour ma fille Carla

 

87364174844697121339947500407

                               La danseuse pour Mariachiara

 

venise

                   Carnaval de Venise pour Mélanie

 

Souris

                      Le monde de Léa

 

   Elle vient d'ouvrir sa" boutique atelier" dans la ville de Caen  si vous passez par là faites un petit détour     et poussez la porte si elle ne devait pas  être ouverte!!!!!

77316009

                              L'Atelier de la Souris !

 

    Valérie sera là pour vous accueillir et vous faire visiter son petit monde !!!! J'ai hâte de voir arriver la fin Août  pour faire une mini escapade en Normandie!!!!

 

Souris

              

Si le soleil ne devait pas être au RDV !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! De jolis parapluies vous attendent!!!!!!!!

 

77316069

                

                                                       A  BIENTOT MADAME SOURIS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Il y a XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX semaines Natacha du blog  Patines et petits points      avait été la première à donner la réponse  exacte à mon petit jeu et Ohhh!!!!!!!!!! la coquine je n'avais pas encore envoyé son petit paquet!!!! J'ai un gros défaut je remets toujours au lendemain ce que je devrais faire le jour même!!!

 

71651233

   Photo de son blog!!!

 

LA PREUVE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

DSC02218

 

Pour finir une petite mosaïque et un clin d'oeil  à Catherine du blog : Le Blog de Cathy  qui semble adorer les mosaïques et les animaux!!!!!

 

 

chat

 

 Notre Sacha; elle a un nom de garçon mais c'est une FILLE!!!!! une Demoiselle!!!

Trop  fière d' apparaitre sur ton blog elle ne te demandera pas les droits d"auteur!!!   

 

 

                   

                                                                    

                                                    74824365

 

149391_3813385823307_1055875077_n

                            (   Photo prise sur le net!!)

Vous la reconnaissez ????????????????? N'est- ce- pas CHAUSSETTE!!!!!!!!!!!!!!

                                                             

 

                                                          BACI ET DOUCE JOURNEE

 

DSC02217

Posté par Patricia_Lea à 12:17 - Commentaires [9] - Permalien [#]


16 juillet 2012

ISCHIA !!!!! Deuxiéme partie!!!!!!

                                                                  ISCHIA suite et fin!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  Avec un petit retard je vous fais parvenir mon petit billet sur la suite de notre journée à ISCHIA!!!! 

Dur dur notre départ mais tout aussi difficile de faire mon billet!! Depuis mardi 10 Juillet  à 13h30 à vendredi 13h je suis restée sans téléphone et sans  

internet!!!!! à cause d'un monsieur charmant et très très compétant!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! un employé de la TELECOM qui était venu réparer la ligne de mon voisin

et il n'avait rien trouvé de mieux que de couper notre ligne!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Quelques communications très agitées avec la société et finalement nous avons

récupéré notre téléphone!!!!!!!!!!!!!! pour le voisin je ne sais pas si lui l'a reperdu!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

L'Ile fleuriepage (4)

 

A notre arrivée au port nous avons dû constater qu ' il y avait aussi la grève des bus sur l'île!!!!!! et que la grève serait maintenue jusqu'a 15h30 !! Il fallait donc trouver une petite plage pas trop éloignée!!!  Une charmante dame nous a invité à la suivre!!!! aprés 10 minutes de marche nous sommes arrivés dans un jardin puis après la descente de quelques marches dans une adorable petite crique!!!!!!

DSC02047

Il n'est pas d'hier cet arbre!!!!!! Ce n'est pas un roseau mais il plie et il ne casse pas!!!!!!!

 

                             La petite crique!!!!

Nous y avons passée quelques heures agréables : baignade, bronzette et relax!!!!!

DSC02031

Vers 15h 30  nous avons quitté ce paradis pour nous rendre sur le port afin de s'informer sur la situation !! car j'ai oublié de vous dire les bateaux direction Pozzuoli ne partaient pas du port mais de CASAMICCIOLA!!!!! Comment y arriver si la grève continuait!!!!!????

 

En chemin en voyant les petites" Motorette" garées une envie nous a pris :Et si  l'on visitait l' île avec ce charmant et pittoresque moyen de locomotion!!!!!!!!!!!

 

motoretta (1)

  (Photo prise sur le net!!)  Scène d'un film!!!

Désormais elles  sont un peu plus modernes!!!!!!!

 

Motoretta

                      

                              En voiture !!!!!!!!!!!!

Petite leçon d'histoire et de géographie!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! avant de vous faire découvrir des paysages de rêves

ISCHIA se situe dans le golfe de Naples des trois îles PROCIDA, ISCHIA, CAPRI  c'est la plus grande !! Elle a une surface de 46 KM2 et une population d'environ 60000 habitants elle est divisée en 6 communes:

- ISCHIA PORTO (la plus importante)

- CASAMICCIOLA

- LACCO AMENO

- FORIO

- SERRARA FONTANA

- BARANO

Cette île a des origines lointaines ,les romains avaient déjà découverts les extraordinaires propriétés de: " Ses eaux chaudes sur cette terre de mer au coeur de feu d'origine volcanique" Elle possède la plus grande concentration de bassins thermaux d' Europe!!!! Son charme est irrésistible  elle accueille!! chaleureusement un tourisme très varié de 7  à 77 ans!!!!!!!!!!!!!!!!!! En 6 mots NATURE,CULTURE,TRADITION ,MODERNITTE,HISTOIRE , MITHES et LEGENDES

ANTHOLOGIE FRANçAISE

.John Peter

Nouvelles Études Napolitaines
Lausanne – Georges Bridel Éditeur, Paris- Librairie de la Suisse française, 1887

(Ischia) - En longeant la côte, de Naples à Gaëte, après avoir doublé le cap de Misène, on a devant soi un archipel composé de trois îles : Ischia, Procida et Vivara. Ischia se dresse à gauche comme une pyramide géante dominée par l’Epomeo. De formation volcanique, l'île embrasse tout un système de cratères éteints et de neuves de lave refroidis dont l'Epomeo est le centre. Une douzaine d'autres cratères, adossés à ses flancs, conservent leur apparence caractéristique, tandis qu'il a seulement gardé de sa forme primitive la partie nord-ouest. A l'orient et au sud, les côtes sont escarpées et forment un haut rempart. Le sol est de tuf, de marne et de trachyte. L'Epomeo a cessé ses éruptions depuis des siècles ; elles étaient assez fréquentes dans l'antiquité. La plus ancienne dont il soit fait mention, 300 ans avant Jésus-Christ, effraya si fort les colons d'Eubée, récemment établis dans l'île, qu'ils l'aban­donnèrent. Un tremblement de terre renversa tout, un torrent de lave descendit au rivage; des colonnes d'eau bouillante jaillirent du sol, la mer s'éleva et couvrit la partie basse de l'île. Une seconde éruption mit en fuite de nouveaux colons ; ceux-ci venaient de Cumes. Dans une troisième, la mer recula de trois stades, puis revint en dépassant son lit primitif; le spectacle était terrible. Les habitants se retirèrent en Campanie. Pline rapporte une tradition, d'après la­quelle le feu souterrain aurait été d'une telle violence dans une éruption, dont il ne précise pas l'époque, que l'île en fut bouleversée, comme elle ne l'avait jamais été jusqu’alors. L'Epomeo disparut momentanément, les principales villes s'écroulèrent, un lac se forma, une montagne se détacha de la masse et, tombant dans la mer, forma Procida et Vivara.
La dernière éruption se produisit en 1301, sous le règne de Charles II d'Anjou. La lave, sortie d'une crevasse à la base du volcan, descendit à la mer, et couvrit le territoire du bourg d'Ischia, sur une étendue de deux milles et demi. Chose étrange, les éléments de cette lave ne se sont pas décomposés. Arso présente aujourd’hui l'aspect stérile et désolé des champs de lave de formation récente. Les genêts, les figuiers de l'Inde, les aloès, croissent à grand-peine dans ces scories noires et rugueuses.
Comme on le sait, une catastrophe récente a mis fin à la sécurité dont l’île jouissait depuis près de six siècles. Des milliers d'habitants ont été ensevelis sous les ruines de leurs maisons.
Le sable volcanique couvre le sol, il absorbe avec rapidité l'air et le soleil ; la végétation est donc fort belle, sauf dans deux ou trois localités. Près de Campagnano, par exemple, la configu­ration du site a permis l'agglomération de l'humus, aussi la culture y est-elle semblable à celle de la terre ferme. Ischia, entourée de la mer, ou­verte au souffle des vents, jouit d'un air pur et fortifiant. En été même, on y trouve une fraîcheur agréable. Est-ce auprès de cette île, séjour des chèvres sauvages où le laboureur n'avait jamais mis la bêche, que fut ancrée la flotte d'Ulysse ? Faut-il placer là l'histoire du Cyclope ? Nous l'ignorons et beaucoup d'autres avec nous. Il est certain qu’Ischia fut peuplée de Grecs venus successivement d'Eubée, de Cumes et de Syracuse. Après chaque éruption, Naples recevait les fuyards et les aidait à se rétablir dans l'île. Longtemps indépendante, Ischia fut, au IVe siècle avant Jésus-Christ, sous la domination napoli­taine. La chose est constatée par une inscription en mauvais grec, conservée à Lacco, mention­nant l'établissement d'une garnison par deux chefs napolitains, d'origine campanienne. Les Romains s'en emparèrent plus tard, Auguste la rendit aux Napolitains en échange de Capri.

Son  nom antique, Pithécuse, lui venait des amphores de terre rouge, où les Grecs mettaient le vin qu'on fabriquait sur son rivage. On en retrouve parfois dans le sable au bord de la mer. Les Eubéens appelèrent l'île Oenaria, abondante en vins : encore aujourd'hui elle mérite ce nom. C'est bien l'Arimé d'Homère, l’Inarimé de Virgile. Son nom actuel vient évidemment du grec. Dérive-t-il d'un substantif qui signifie force, ou d'un verbe qui veut dire aller vers ? Que d'autres en décident. L'île est appelée pour la première fois Ischla, d'où l'on a fait Ischia en 813, dans une lettre de Léon III à Charlemagne. Le culte d'Hercule, que les Eubéens honoraient, y do­mina d’abord; plus tard ce fut celui d'Apollon et des nymphes. De nombreux autels votifs, re­trouvés dans ces dernières années, attestent la dévotion des habitants. Du bateau, en approchant de la côte, on se fait une idée générale de l'île. Des collines plantées d'arbres fruitiers, figuiers, citronniers, orangets sont en gradins, les unes au-dessous des autres. On voit plus haut des forêts de châtaigniers, puis de petits pâturages, enfin le roc jaunâtre de la cime. Ces arbres don­nent des fruits  exquis ; des grenades énormes sont surtout excellentes. Peu d'oliviers ; l'huile découle du roc, comme dit l'Italie, et l'olivier se plaît dans les roches calcaires à l'abri du vent. Ici, le sol est volcanique : les montagnes ne sont pas assez hautes pour garantir des vents du nord.
L'île a environ dix-huit milles de tour si l'on veut suivre les sinuosités du rivage ; on compte quinze milles si l'on évite les détours. J'ai fait souvent cette course, toujours avec la même admiration ; rien de varié, de radieux comme le paysage qui se déroule sous le regard. En général j'habite le bourg d'Ischia. C'est le premier port où débarque le bateau.
Au moment d'aborder, on est déjà sous le charme de cette nature riante et gracieuse. A la Marina, sur un bloc de lave, haut de six cents pieds, s'élève le château, couronné de bastions et d'anciennes tours crénelées Tout près se voient les ruines de l'ancienne cathédrale, de l'évêché et quelques maisons habitables, entourées de frais jardins. Les Bourbons enfermaient dans cette en­ceinte les condamnés politiques ; c'est aujour­d'hui le domicilio coatto des camoristes. Libres le jour, ils doivent rentrer au château au coucher du soleil. Un môle, si bas que les vagues passent par-dessus lorsque la mer est haute, relie le châ­teau à l'île.
On mange bien à l'auberge d'Ischia. Vous y trouvez en abondance : thons, rougets, murènes, espadons, oursins et moules. La végétation hâtive permet de servir ici plus tôt que sur le continent, les pois, les fèves, les artichauts, le fenouil, les raisins et les figues. En hiver les chioppe fourniront un dessert excellent. La chioppa est formée de deux figues appliquées l'une sur l'autre et si adhérentes qu'elles ne font plus qu'un seul fruit plat et allongé, rehaussé de fenouil en grains. Le vin rouge a beaucoup de force et de couleur, le vin blanc, sec et agréable, ne se conserve pas. A la fin du dîner on apporte le Malvoisie ou le Lambiccato. Ce dernier s'obtient en faisant filtrer le suc du raisin blanc à travers une dizaine de poches de feutre, suspendues les unes sur les autres. Le vin, parfaitement clair en sortant de la dernière, se conserve sans avoir fermenté. Rien d'agréable comme les repas pris sur la terrasse de l'auberge, sous laquelle le vent fait bruire un champ de roseaux ; à quelque distance des pêcheurs prennent les oursins en face de l'île de Procida et du continent.
Le bourg est très animé; les pêcheurs, les paysans affluent dans la longue rue derrière le rivage. Quelques fontaines, dont l'eau vient de l'Epomeo, animent le tableau. Avec des goûts simples on peut vivre ici très agréablement. Le pays est d'un grand attrait On y jouit d'incomparables matinées. Je n'oublierai pas, en particu­lier, certain jour de Fête-Dieu. J'étais debout à l'aube, une vapeur rose semblait s'étendre sur toute la nature. Le soleil s'élevant bientôt au-dessus des montagnes de Castellamare, mit en relief ce qui était resté jusqu'alors dans la brume. J'errai longtemps le long du rivage soli­taire et dans les rues où s'achevaient les derniers préparatifs de la fête. Les femmes de l'île arrivaient peu à peu, montées sur de beaux ânes. La procession ne tarda pas à se mettre en mar­che ; 1 évêque et son chapitre en chapes bril­lantes, défilèrent solennellement. Par les fenêtres, des fleurs de genêts tombaient sur eux, comme une pluie d'or. L'encens exhalait son parfum pénétrant ; les prêtres psalmodiaient lentement des paroles latines. Les costumes pittoresques, les chapelles parées, les rues couvertes de fleurs offraient un coup d'oeil à la fois étrange et charmant. Il me semblait assister à quelque fête païenne. Rien de joli comme les environs du bourg. C'est une petite plaine, garantie de la violence des vents par des collines et par la lave de l'Arso. Après avoir traversé le torrent, on arrive aux bains d’Ischia. Ses eaux thermales vont se jeter dans le lac, séparé de la mer par un banc de sable, large de cinquante pieds, et mis en communication avec elle par un canal artificiel qui renouvelle ses eaux. L'ombrage des citron­niers. des oliviers, le voisinage de la mer, don­nent aux collines des  environs une  fraîcheur bienfaisante.
J'ai quelquefois visité, dans ce hameau, le der­nier chef de brigand,, Don Giosafat Talarico, qui traita, lui et sa bande, il y a quarante ans, avec l'ancien gouvernement. Ils  reçurent une rente viagère et furent relégués à Lipari, puis à Ischia, où plusieurs vivent encore, mariés et pères de famille. Don Giosafat a passé quatre-vingts ans, il fut longtemps gardien du phare. Ce Calabrais vif, vigoureux, bienveillant, accentuant fortement les c, reçoit avec une aisance qui n'est pas sans dignité. Le vieillard regrette son village, sa Calabre montagneuse, et parle, avec une poésie touchante et sauvage, des eaux murmurantes et des bois de châtaigniers, près desquels il passa sa jeunesse. Sa femme, une Lipariote, dut être fort belle. Cet homme a deux filles, l'une mariée avec un huissier de Resina, un galantuomo, m'a-t-il dit avec emphace ; l'autre est à la maison. Le brigand achève sa vie en patriarche, adoré des siens, estimé du voisinage. A-t-il des remords? il n'y paraît pas. Du reste, il tua seulement pour sa défense et ne commit jamais d'horribles excès, comme Cipriano Lagala, qui terminait récemment au bagne de Gênes sa vie de bête fauve.
On va, des bains d'Ischia à Casamicciola, par une route qui passe entre la montagne et la mer, à travers des vignes et des châtaigniers. Hélas ! la jolie ville de quatre mille habitants, jusqu'ici prospère et animée, fréquentée par le monde élégant, n'est plus qu'un amas de décombres, près desquels s'élève une affreuse bourgade en bois. Le Monte della Misericordia, admirable institution de charité qui donnait aux pauvres le bénéfice des eaux thermales, a été détruit et n'a pu être remplacé même par un établissement provisoire.
Après Casamicciola, en suivant la plage, on arrive à Lacco. Les maisons étaient alignées au bord du rivage : renversées aujourd'hui, elles sont remplacées par des baraques. Mme Oscar Meuricoffre a, depuis la catastrophe, développé dans ce hameau l'industrie de la paille. On lui doit une école où la décoration artistique est appliquée à ce travail. Il se fait là de jolis cha­peaux, des fleurs pour garnitures, de confortables fauteuils, des paravents de salon, des buvards, des éventails élégamment brodés en paille de couleur. Le célèbre peintre Palizzi a donné l'aquarelle d'un paravent dont l'ornementation est ingénieuse et d'un goût parfait dans sa simplicité. L'école forme des artistes, sous les doigts brunis desquels la matière première prend les formes les plus gracieuses. Ils ont récemment envoyé à la reine d'Italie un pavillon tout garni de marguerites, au centre duquel était placée une table entourée de fauteuils. On avait mis sur un chevalet un buvard orné de fleurs en relief, or sur brun, d'un effet charmant. Tout était en paille. La reine commanda immédiatement un grand tapis pour Monza, et donna à l'école le droit de prendre les armes de Savoie. La charité patiente a créé une industrie qui a été un bienfait pour ceux qui ont souffert.
Un rocher appelé à cause de sa forme il Fungo (le champignon), s'élève au centre de la baie de Lacco ; on y amarre les barques. Les sources minérales se trouvent partout. Quand on creuse le sable, le trou se remplit d'eau chaude. Les travailleurs usent de ce moyen pour baigner leurs pieds fatigués.
Après Lacco nous rencontrons le Monte de Vico, cratère écroulé, au sommet en terrasse. Ses flancs escarpés sont couverts d'une lave roussâtre qu'on dirait récemment refroidie. L'endroit a été entouré de fortifications ; on en retrouve les traces sur le chemin de Santa Restituta, au milieu des aloès et des cactus. Au dire des gens de Lacco, trois palais existaient autrefois sur la terrasse. Le sol est couvert de débris de briques romaines et l'on y trouve des monnaies antiques. C'est ici que devait être la capitale de l'île au temps des Grecs et des Romains. On voit encore deux nécropoles au pied du mont, à San Montano et à Santa Restituta. San Montano est un vallon ter­miné au nord par une petite crique, sablonneuse, peu profonde. Rien de charmant comme cette plage avec ses touffes de roseaux ondulant au souffle de la brise et la vague qui s'avance et se retire lentement. On cultive avec soin le fond du vallon ceint de coteaux plantés de vignes. Plus
haut, le caroubier croît dans les vieilles laves et l'Epomeo élève sa crête superbe. Point de bruit, sauf le roucoulement de la tourterelle ou le chant du pêcheur, dont la barque passe à quelque dis­tance. On peut voir dans ce vallon un dattier portant du fruit parce qu'il croît dans le voisinage d'une source d'eau chaude. Les insulaires tiennent ce phénomène de la nature pour un miracle de Santa Restituta.
Le corps de cette princesse africaine, martyre sous Galérius, abandonéé dans une nacelle pleine de matières combustibles à la merci des flots, fut porté dans ces lieux, au dire de la légende. Santa Restituta est devenue la patronne de l'île ; son église est cathédrale ; sa fête se célèbre en mars; les décharges des fauconneaux sont la partie essentielle de cette solennité. On cueille dans les environs un lis qui porte le nom de la sainte, car il apparut, à ce qu'on prétend, à l'endroit où son corps fut trouvé. Il a des feuilles très découpées, une jolie fleur, la corolle blanche rayée de vert et de longues étamines.
Lamartine l'a chanté :

   Des pècheurs un matin virent un corps de femme 
   Que la vague nocturne, au bord avait roulé.
   Même a travers la mort, sa beauté touchait l’âme. 
   Ces fleurs, depuis ce jour, naissent près de la lame 
   Du salle qu'elle avait foulé.

De Lacco, en prenant à gauche, on entre dans le territoire de Foria.
Le moyen âge entoura de murailles et de tours ce bourg situé sur une langue de terre. Les vieux auteurs disaient ses habitants gente di valore. Ils sont, en effet bons marins, cela ne les empêche pas d'être d'excellents vignerons. On est dans l'aisance à Foria; les citernes entretenues avec soin donnent la meilleure eau de l'île.
Après cette ville, laissant à droite le cap Imperatore, on suit une route à mi-côte om­bragée d'arbres fruitiers. Elle domine parfois des précipices au fond desquels on découvre des vergers. Voilà Panza, la villégiature des rois aragonais, au milieu des vignobles ; puis d'autres villages, des hameaux dans de riantes positions. Çà et là des ravins partent de l'Epomeo, étroits à leur origine, ils s'élargissent en des­cendant vers la mer, où ils se terminent par des précipices. On traverse des bosquets de châtaigniers, puis des terrains rocailleux couverts de broussailles. L'arbousier croît ça et là, étalant sur son feuillage de laurier ses grappes de fruits en forme de fraise, verts, jaunes, oranges, rouges. suivant le degré de maturité. Les saules prospèrent en cet endroit dans un sol argileux. Plus haut, la montagne devient abrupte, le thym, le myrte, le genêt s'étalent sur les escarpements de la route. Le roc nu apparaît enfin, nous voici au faite de la vaste pyramide : la cime de l'Epomeo est atteinte.
On trouve là-haut une chapelle et la demeure d'un ermite ; l'endroit est désert, sauf l'été lors de la fête de saint Nicolas, patron du sanctuaire. De fréquents orages et le voile de nuages qui l'enveloppe, quand règnent les vents du sud et de l'est, rendent ce site humide. Chapelle et habi­tation ont été creusées dans le roc. L'ermite vous conduit par un corridor long et obscur dans le rocher, sur une petite terrasse qui domine un précipice. Vous êtes à dix-huit cents pieds au-des­sus de la mer. Le regard plonge sur Ischia, Casamicciola, Lacco, Foria. Il est possible de discer­ner de très petits détails ; je vois bien Casamicciola, le jardin de Dona Maria Grazia, ma vieille connaissance, le banc où j'aime à m'asseoir après le coucher du soleil. Les collines, les promon­toires parcourus semblent s'être aplanis et rangés au pied du colosse. La vue s'étend du golfe de Naples à l'île de Vandotena. Au loin, se perdent plus ou moins dans la demi-teinte, selon l'éloignement, les montagnes de Terracine, les marais du Garigliano, la large plage de Cumes, l'Olibano, Pausilippe et les ramifications des Apen­nins en face de Capri. La neige tombe en hiver sur le sommet de l'Epomeo ; on la conserve dans des fosses tout autour de l'ermitage. Elle suffit à la consommation des habitants, très grande cependant ; car en été, dans l'île comme dans toute l'Italie méridionale, on boit énormément d'eau glacée. Le coucher du soleil, vu de cette hauteur, est un magnifique spectacle. Cet horizon immense, rouge, à l'extrémité duquel apparaissent les formes lointaines et indécises des promontoires et des îles, cette mer sombre d'un bleu noir, ces derniers rayons de soleil qui font ressortir vigoureusement la couleur et la forme des objets rapprochés, restent dans la mémoire. L'oeil les
voit encore longtemps après avoir quitté ces lieux.
On descend ensuite sur Fontana et Moropano ; beaucoup d'antiquités furent recueillies dans ce dernier village et dans la vallée de Campano, qui l'avoisine, entre autres de nombreux autels votifs à Apollon et aux Nymphes. On déterra, pas loin, à Cumano, des statues, des bas-reliefs. Cette partie de l'île, peu fréquentée aujourd'hui, était aimée des anciens.
La route conduit de Moropano à Barrano dont, en 1883, le tremblement de terre a fait un lieu de désolation. Le passant, après avoir traversé ces décombres, le coeur serré, entre dans un cirque naturel d'une lieue de tour : retraite pai­sible où se trouve, au pied de l'Epomeo, le hameau de Pieo. L'air pur, est moins vif que dans le reste de l'île. Il suffit de gravir une petite colline pour voir le château et le bourg d'Ischia, Pouzzoles et Pausilippe. Quel repos, après avoir enduré la chaleur et la lumière du soleil, de s'asseoir sous ces gros arbres qu'enlace la vigne : châtaigniers, noyers au feuillage touffu. Il faut de là grimper un coteau assez raide, d'où l'on descend dans le vallon de Campagnano, ancien cratère à moitié comblé par l'éboulement partiel de sa crête. La montagne qui le domine est cultivée jusqu'au sommet. Une source pure, fraîche et, chose rare ici, dépourvue de toute saveur minérale, sort de terre. La route conduit par une pente douce de ce vallon au bourg d'Ischia, où l'on arrive bien dédommagé de la fatigue par la beauté du paysage. La simplicité des gens qu'on rencontre, fait penser aux temps antiques. Ils tutoient tout le monde, sont hospitaliers, désintéressés, bienveillants, de manières à la fois polies et dignes, agréable contraste avec la servilité vénale des villégiatures à la mode.
L'île de Procida, l'îlot de Vivara sont tout près d'Ischia. La tradition, attribuant à une mon­tagne détachée de l'Epomeo la formation de Pro­cida, a peu de fondement. Les coulées de tuf et d'autres matières volcaniques sur les points des côtes les plus rapprochés, ne coïncident pas. Procida, terre basse, célèbre par ses primeurs, est relevée à l'ouest par une falaise sur laquelle s'élève un château : il commande le golfe de Naples et les îles voisines. C'est à cause de cette falaise que Virgile a nommé l'île Alta Procida.
Son nom lui vient-il de Prochyta, la nourrice d'Enée? C'est possible! Comme Ischia, l'île fut d'abord habitée par des Grecs : au dire de Juvénal, elle était couverte de magnifiques villas. Au moyen âge, elle eut pour seigneur Jean de
Procida, que les Vêpres siciliennes ont rendu célèbre. Les habitants, marins, pêcheurs, jardi­niers, sont vifs et gais. Leurs femmes ne portent plus, sauf dans de rares occasions, leur superbe surtout de laine ou de soie, ouvert par devant, galonné d'argent ou d'or.  C'est dommage, il sied bien à leur beau type grec.
Vivara est séparée de Procida par un bras de mer, très étroit, dans lequel un récif plat laisse seulement passage aux très petites barques. Les bords voisins des deux îles ont les mêmes coulées de tuf, il est probable qu'autrefois elles n'en formaient qu'une. Cet îlot est une garenne, où en hiver les galantuomini de Procida vont tirer des lapins, et les pauvres se pourvoir de bois dans ses épaisses brousailles.

DSC02067

               CASTIGLIONE ( Plage des anglais)

 

 

DSC02066

                Punta la Scrofa

 

DSC02138

                  CASAMICCIOLA (port)

 

DSC02122

 CASAMICCIOLA

 

DSC02123

Petite place  devant le port de CASAMICCIOLA

 

DSC02081

 Le point culminant de l'ile  MONTE EPOMEO 769 m

 

DSC02083

 

 LACCO AMENO avec ses beaux hôtels luxueux c'est la plus grande station thermale de l'île

Dans sa baie le grand rocher qui a la forme d'un champignon

 

DSC02077

            IL FUNGO

 

DSC02090

   Dans la baie de San Montano  Le NEGOMBO jardins ,piscines, cascades naturelles 

       Le PARADIS!!!!!!!!!!

 

DSC02088


DSC02093

Et sa repart nous remontons sagement dans notre petite" motoretta" conduite par un charmant guide direction FORIO

DSC02094

 

DSC02101

  C 'est à FORIO que se trouve une des stations thermales les plus connue

           GIARDINI POSEIDON  

569_2

    (Photo prise sur le net)

    

DSC02107

PUNTA IMPERATORI   Avec son phare et ses légendes!!!!

 

DSC02108

   Les plages de FORiO   Il parait que dans la baie de FORIO lorsque la mer est très agitée le spectacle est impressionnant!!!

 

La visite se termine j'espére qu'en ma compagnie vous aurez passé quelques instants agréables et qu'un jour peut etre vous viendrez visiter le pays et la région où je vis depuis 30 ans!!!!!!!!

Retour vers CASAMICCIOLA ( porto) où notre bateau nous attendait pour un départ prévu pour 17 h 40 direction POZZUOLI

 

DSC02118

 

DSC02134

Au revoir ISCHIA je reviendraiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii  avec ma petite Princesse Lèa !!!!

 

 

 

ischia

 

                                                             BACI e SALUTI DA ISCHIA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

Posté par Patricia_Lea à 13:43 - Commentaires [11] - Permalien [#]

10 juillet 2012

ISCHIA ou LE PARADIS TERRESTRE!!!!! Première partie!!!!!!!!!!!!

                                Vendredi 5 Juillet le réveil a sonné très tôt!!!!!!!!!!!!! la veille nous avions décidé d'organiser une sortie avant le départ de tantine !

                                                                          DESTINATION ISCHIA

                                                                   

cartina

 

Le départ du bateau depuis le port de POZZUOLI était prévu pour 9h40 !! Afin d'éviter le problème des parkings je décide de nous rendre au port en train  je demande donc à petit mari de passer par la gare et de me téléphoner pour me communiquer les horaires!!!10 minutes plus tard il m'appelle "mauvaise nouvelle grève des bus et des trains à partir de 8h30"  !! Nous ne sommes pas encore prêtes impossible d'attrapper le dernier train avant les gréves!!!!!je demande à mes 2 garçons vous ne pourriez pas nous accompagner au port SVP????IMPOSSIBLE!! nous sommes en retard OK MERCI !!!!!!!!!!!!!

Nous irons!!! à Pozzuoli en voiture je trouverai bien une petite place pour ma voiture !!A l'entrée de la ville un grand parking communal GRATUIT ouvert de 7h à 23 h SUPER  !!!!!!!!!!!!!!!!! J'accompagne tantine, Mély et ma nièce à la billetterie  et je retourne sur mes pas pour garer la voiture !!!!

Tout semble s'arranger malgré les imprévus de ce matin!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!        

 

                                                                                      SUIVEZ LE GUIDE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

DSC01915

 Départ du port de Pozzuoli avec quelques minutes de retard!!!

 

DSC01923

              ARCO FELICE,LUCRINO ,BAIA

 

DSC01922

 Château ARAGONAIS de BAIA

 

DSC01925

Nous approchons de CAPOMISENO

 

DSC01928

Les parcs à moules aux abords de Capomiseno!!!!

 

DSC01933

   Le phare de Capomiseno

 

DSC01931

Souvenirs de ma jeunesse!! la petite grotte qui est située sous le phare elle traverse la montagne!!!

Il y XXXXXXXXXXXXXX années avec des petites barques nous nous amusions à la traverser!!!  j'avais "la trouille " et je n'étais pas fière!!!!!

 

Nous continuons notre traversée en longeant  la cote!!!!!

 

Mare

 

DSC01999

 

 Après une petite heure de navigation nous avons fait notre entrée dans le port d'ISCHIA  ( l' ILE VERTE)

 

Deuxième épisode et suite de notre journée demain !!!Je vous remercie pour vos petits messages !!Hier soir un tout petit, petit coup de cafard!!!!Dans moins d'un mois je serai en France je vais suivre vos conseils m'occuper ,m'occuper !pour ne pas penser!!!!

Je ne peux pas compléter la visite aujourd'hui car je dois me rendre au lycée de Mélanie pour y remettre la documentation nécessaire pour confirmer son inscription pour l'année prochaine!!! Ma petite puce a  eu son BEPC avec une moyenne de 8/10 et mention DISTINTI  .Elle a choisi une orientation langue comme sa grande soeur Carla !!! C'est reparti pour 5 ans !!!!!!!!!!

                                                                   

DSC02022

                                            BACIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII et DOUCE JOURNEE

 

                                                                                     PATRICIA de NAPLES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Posté par Patricia_Lea à 11:05 - Commentaires [13] - Permalien [#]

09 juillet 2012

UN PETIT COUCOU TOUT TRISTE!!!!

 Ce matin nous avons accompagné Mélanie et tantine à l'aéroport !! La maison est toute vide et silencieuse!!

Mille choses à faire et envie de rien!!  Je viens de recevoir un appel elles sont bien arrivées à Paris et elles attendent sagement le train qui les conduira en

Normandie!!!

Une petite photo pour vous faire découvrir le lieu magique et merveilleux où nous avons passé une splendide journée vendredi dernier

 

 

DSC02000

                                L' ILE VERTE ou ????????

DSC02026

 Dans mon prochain billet je vous en parlerai plus amplement

 

          BACIIIIIIIIIIIIIIII et douce nuit!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Patricia_Lea à 18:32 - Commentaires [12] - Permalien [#]

05 juillet 2012

NE PAS OUBLIER DE RELAYER LES PETITS JEUX!!!!!!!!!!!!!!!!! CLIN D' OEIL A MON AMI "CHAUSSETTE"

  Vite, vite en passant un petit message pour vous informer et vous donner envie de participer avec moi à quelques jeux pour fêter des ANNIBLOG!!!!!!!!!!!

 

              le petit monde de Gaëlle                                               

77145770_p

Un très joli blog ,une petite visite s'impose ,Gaelle sera sûrement très heureuse !!!

 

Une deuxième petite visite s'impose !!! chez comptoir du bonheur Christelle fête ses 3 années de blog 

76989740

Elle a organisé un petit jeu super!!!!personnellement il me rappelle un peu mon enfance !!!!!!!!


        LE JEU DES 7 DIFFERENCES

76517059

76764145

Mille excuses mais je n'arrive pas à placer les images côte à côte!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

               BONNE CHANCE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Je termine ce petit billet par une jolie photo de notre SACHA un petit clin d'oeil à son ami " CHAUSSETTE"

DSC01883

DSC01885

 

 Elle a la prétention de se présenter au concours du chat le plus bronzé de l'été!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                                                        BACI et COCCOLE

Posté par Patricia_Lea à 09:26 - Commentaires [13] - Permalien [#]

02 juillet 2012

ALBUM DE FAMILLE!!!NOSTALGIE DE JUIN!!!!!

                                                
                        

                               UNE JOLIE POESIE POUR CELEBRER   LE MOIS DE JUIN!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


La pluie de juin
Fait belle avoine et maigre foin.
En juin, juillet et août,
Ni femme ni choux.
Un pré est vaurien,
Quand en juin il donne rien.
En juin, brume obscure,
Trois jours seulement durent.
Eau de Juin,
Ruine le moulin.
En juin, brume obscure,
Trois jours seulement dure.
Si juin fait la quantité,
Septembre fait la qualité.
Qui en juin se porte bien,
Au temps chaud ne craindra rien.
S'il pleut à la veille de Saint Pierre (28 juin)
La vinée est réduite au tiers.
Saint pierre et Saint Paul (29 juin)pluvieux,
Pour trente jours dangereux.
En Juin la pluie qui vient de l'amont,
Trempe la terre jusqu'au fond.
Juin bien fleuri,
Vrai paradis.
Juin larmoyeux,
Rend le laboureur joyeux.
En Juin la pluie est loin,
Et s'il pleut , chaque goutte est comme un coup de poing.
Juin froid et pluvieux,
Tout l'an serra grincheux.
Le temps qu'il fait en juin le trois
Sera le temps du mois.
Qui en juin se porte bien
Aux temps chauds ne craindra rien.
Eau de juin 
Ruine le moulin.
Si le dix juin est serein
On assure avoir du grain.
Qui pêche en juin 
Pêche fretin.
Si juin fait la quantité
Septembre fait la qualité.
En juin c'est la saison
De tondre les moutons.

                                                              

DSC01889

Vous allez me dire nous sommes en JUILLET pourquoi célébrer le mois de JUIN ;c'est tout simple je n'ai pas trouvé le temps de faire ce petit billet qui me tenait beaucoup à coeur !!!

Le mois de JUIN a souvent été le témoin de nombreux évènements dans notre famille je vous invite à les découvrir au fil de ces pages!!!!!!!!!!!!!!!  


                                        

DSC01873

 Le 28 JUIN 1905 Naissance de la tante JEANNE


 

DSC01853

Le 11 Juin 1934  Mariage de mon papy Jean et de mamy Simone

        (Les parents de ma maman)

 

DSC01861

Le 2 juin 1934  Mariage de ma grand-mère Léa et de mon grand-père Gaston

                (Les parents de mon papa)

 

DSC01847

Le 26 Juin 1943 naissance de ma tantine Maryvonne

    (Sur cette photo maman et tantine )

 

DSC01863

Le 27 Juin 196???????????? ma naissance!!!!!!!

Bon je ne vais pas faire ma coquette ,je vais vous dire mon année de naissance :CETTE ANNEE LA??????  c'était l'année 1961!!!!!!

 

148257_113321048740528_4421666_n

Le 5 Juin 1998 la naissance de notre petite dernière Mélanie

 

474573_4248731935448_945141562_o

Le 3 Juin 2012 la naissance de notre "Princesse Léa

 

Sans oublier la Saint Jean et la Sainte Jeanne le 24 JUIN!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

jbapt2

 

 

384081_247506228655342_423986737_n

 Ma grand-mère Léa le jour de son mariage avec toutes ses soeurs et sa belle- soeur la tante Jeanne!!!!!!!!

Sa soeur Denise était née le 28 Juin 1919

 

534944_432749290078610_332967938_n

                            (Photo prise sur le net)

Le 29 Juin  la Saint Paul fête de mon fils aîné

 

 Pour terminer mon gendre et son jumeau sont nés le 11 Juin 1982!!!!!!!

 Ma passion pour la généalogie et  pour les vieilles photos de famille soigneusement conservées m'ont permis aujourd'hui de réaliser ce billet

                                                                                      

DSC01886

 

                              BACIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII et belle fin de journée à tous et à toutes

 

Posté par Patricia_Lea à 12:02 - Commentaires [15] - Permalien [#]