20 juin 2016

STYLISTE POUR UN JOUR!!!!!!! MA COLLECTION DE ROBES DE MARIEE

 

UNE COLLECTION DE ROBES DE MARIÉE DE FAMILLE PROCHE ET ÉLOIGNÉE

 

Mes chers amis et amies vous connaissez ma passion et mon amour pour mon passé et pour mes ancêtres ,alors l'idèe m'est venue en rangeant les photos et en cherchant des photos de Mèlanie pour que ses amies et ma future belle -fille lui réalise une vidéo souvenir  pour ses 18 ans!!!! Je me suis aperçue que je possédais nombreuses photos de mariées de famille .C'est avec beaucoup de plaisir et d'orgueil que je les partage avec vous !!!

 

cats

 

mariage

Histoire de la robe de mariée

Le port de la robe de mariée constitue une coutume dont l'histoire s'imbrique étroitement avec celle du mariage dans un contexte de forte influence culturelle de l'Église catholique romaine.

Aussi loin que l'on puisse remonter, au cours de l'Empire romain, il est connu que la promise est vêtue d'une robe blanche et d'une couronne de fleurs d'oranger. Cette tradition qui a ensuite revu le jour à la fin du xixe siècle, est manifestement oubliée au Moyen Âge. En effet, à l'époque médiévale, il n'est pas d'usage de porter une robe spécifique pour le mariage mais plus simplement sa plus jolie robe quelle que soit la couleur (y compris le noir, notamment si le futur marié est veuf), même dans les milieux favorisés. Les rapports détaillés des mariages princiers en France montrent l'usage de robes en tissus de couleurs, le blanc étant souvent présent par des bordures de fourrure en hermine alors que chez les paysans, la robe est majoritairement rouge jusqu'au xixe siècle car la garance avec laquelle elle est teinte est alors le colorant le plus résistant à l'eau, à l'air et à la lumière1. Au xive siècle, la mode est à la cotardie (ou cotte hardie), un genre de surcot avec manches, traîne2 et ceinture. Les tableaux de l'époque témoignent d'ailleurs que c'est seulement à la Renaissance que les épouses des familles aristocratiques commencent à revêtir une robe de couleur blanche : la tradition rapporte que cette mode s'est propagée grâce à Marie Stuart qui a porté une robe blanche lors de son mariage avec Francois II, le blanc étant la couleur de sa famille d'origine les Guise3, à moins qu'il ne s'agisse de la couleur du deuil (blanche à cette époque) de son père qu'elle portait le jour de son mariage4.

Les siècles suivants, les robes de mariée retrouvent des couleurs, le noir étant le plus prisé car elles peuvent être portées plusieurs fois notamment dans les couches paysannes (par exemple pour la messe derelevailles) Dans la seconde moitié du xixe siècle, sous l'impulsion de l'Église et en réaction à l'ancrage des valeurs républicaines dans la société française, les femmes pratiquantes affirment leur virginité en revenant au blanc originel, symbole de pureté, même si certaines coutumes locales, telles celles du Morvan, préconisent un mariage en costume noir. Le mariage de la reine Victoria en robe de mariée blanche en1840 réintroduit cette couleur dans la tradition du mariage dans les classes aisées puis dans les classes populaires au xxe siècle5.

On perçoit la dimension sémiotique que peuvent endosser les vêtements : être message et porteur de message à la fois. La robe de mariée suit le goût du jour et raccourcit en même temps que les ourlets. Après la pénurie de tissu de la Seconde Guerre mondiale, les couturiers comme Christian Dior reviennent aux longueurs et les années 1950 voient l'âge d'or de la robe ample évasée jusqu'aux pieds. La robe de Grace Kellyinspirera la mode nuptiale pendant longtemps alors que les minijupes apparaissent. Mais une minijupe adaptée au mariage ne convient pas dans les églises et le modèle Grace Kelly perdure. Dans l'effervescence qui suit mai 68, un certain anti-conformisme apparaît et des mariées (surtout lors des mariages civils) se présentent à la mairie en costume de tous les jours, en pantalon. Mais ce n'est pas un phénomène général et les mariages des vedettes lancent un changement dans la mode pour quelque temps. Dans cette hésitation des styles, le mariage de Lady Di et Charles d'Angleterre provoque l'apparition d'un modèle ressemblant quelque peu à celui des années 1950 : jupe évasée, broderies et perles. Ce modèle va faire les beaux jours des grands distributeurs. Certains modèles, lourdement chargés, donnent parfois aux jeunes femmes, souvent issues de milieux populaires, l'impression qu'elles sont les princesses d'un jour (Cendrillon a aussi quelque peu contribué au mythe).

Au début des années 1990, la mode revient à un peu plus de sobriété et la couleur fait son grand retour : d'abord quelques touches florales pastels puis les créateurs osent un tissu entièrement coloré (rouge, parme, etc.). La couleur dans la robe de mariée était il y a quelques décennies réservée (voire imposée) aux femmes ayant « fauté » avant le mariage.

De nos jours:

De nos jours, un bouquet de la mariée complète presque toujours la tenue du grand jour. La tradition du bouquet de mariée est, comme celle de la robe de mariée, intimement liée à l'histoire du catholicisme. La première trace des bouquets de mariée remonte ainsi à l'époque des croisades, lorsque les combattants de retour d'Orient importèrent la tradition selon laquelle la future mariée devait confectionner un bouquet de fleurs d'oranger (symbole de pureté) pour signifier l'événement à venir. La tradition a ensuite évolué au fil des siècles, et de 1850 à 1914, le bouquet traditionnel devait par exemple être conservé pendant toute la durée du mariage dans un globe de marié (en fait un globe de verre recouvrant un coussinet). Depuis près d'un siècle, le bouquet de marié est toujours utilisé, mais selon des aspects moins formels et cadrés. Les formes, couleurs et compositions des bouquets peuvent être très variées et de nouvelles coutumes comme le célèbre lancer de bouquet ont vu le jour

 

mariee bouquets

         Petite mosaïque de bouquets de mariées

 

 

La robe de mariée est également le symbole de clôture de défilé pour la haute couture, ce rituel étant introduit par Christian Dior dans les années 1950. Dans la mode, c'est un honneur pour un mannequin d'apparaitre finalement avec celle-ci, comme par ailleurs le fait d'ouvrir le défilé, preuve d'une notoriété ou influence, à l'image de Laetitia Casta plusieurs fois en mariée pour Saint Laurent.

 

 

QUE LE DÉFILÉ DE MODE COMMENCE!!!!

 

 

 

49200518

 

  

 

109888226_o

 

 

109889111_o

11 JUIN 1934 

 

DSC07555

Si cela vous amuse de chercher sur cette photo vous retrouverez certaines mariées!!! 

 

109889115_o

 2 Juin 1936 

 

 

DSC07556

 

 

DSC07551

 

 

 

13444369_1091093767629913_567012785_n

 

 

13467509_1095296410542982_1522581929_o

 

 

 

DSC07547

 

 

 

13511609_1095296440542979_798609360_n

 

 

DSC07552

 

 

 

DSC07550

 

 

 

DSC07549

 

 

 

DSC07553

30 Aout1958 

 

 

78443030_o

 

 

78443108_o

 

 

309077_208096029263029_1860942011_n

23 Octobre 1982 

249803_152120914860541_5698824_n

 

100378123_o

 

 

109887279_o

 

 

 

eglises

Petite mosaïque de jolies églises ou chapelles pour vous unir pour la vie,

L’arrivée du gâteau de mariage demeure l’un des moments phares du repas pour les mariés. Si certains préfèrent rester traditionnels en optant pour une pièce montée, d’autres jouent la carte de l’originalité avec un gâteau de mariage atypique comme un wedding cake. Gros plans sur ce dessert de mariage qui se décline aujourd’hui à l’infini.

 

 

 

 

 

pm2

 

UNE PIÈCE MONTÉE POUR MON MARIAGE

 

C’est une valeur sûre ! Traditionnellement servie à la fin d’un repas de fête, la pièce montée, aussi appelée croquembouche, a traversé des siècles et des siècles de repas de mariage. Un peu plus dans l’air du temps que la pièce montée de choux, on retrouve aussi des pièces montée de mariage à base de macarons ou encore de cupcakes. Une bonne manière d’allier tradition et originalité.

 

 

 

 

2-Pièce-montée-macarons

Une pièce montée revisitèe 

 

torta-catering-matrimonio-villa-rusconi

 

 WEDDING CAKE, LE GÂTEAU DE MARIAGE À L’AMÉRICAINE

 

 

cake

                                                Petite mosaïque ( je ne peux pas m'en passer)

Plusieurs étages, beaucoup de crème, des ornements à gogo… Bref, le wedding cake, c’est du lourd ! Il en mettra sans aucun doute plein la vue à vos invités (et plein le ventre). Il vous faudra faire appel à un" cake designer"!!!!! 

 

 

285119_167472429992056_1546347_n

 

 

 

Les mariés de Vendée

 

3012_so_mariage_photo_fond_3_fr

 

 

 

Je remercie mes fidèles amies et amis pour tous les messages que j'ai reçus lors de la publication de mon dernier billet .Mèlanie se joint à moi et vous remercie de tout coeur .

Je vous souhaite une très belle semaine et au plaisir de vous lire et de vous retrouver

Baci de Naples 

 

13101538_1056634877742469_1258946100_n

 

 

 

8885f45f

 

 

Patricia

Posté par Patricia_Lea à 13:41 - Commentaires [17] - Permalien [#]